Protocole compassionnel

Quand je vais voir mon médecin et que tout va bien, je raconte toujours que mon médecin est content. C’est un peu vrai, il sourit quand tout va bien, comme souriait Cheryl à Toronto, lors de nos rencontres trimestrielles ; c’est surtout un moyen d’exprimer pudiquement mon soulagement de savoir que ma santé est bonne.… Poursuivre la lecture Protocole compassionnel

Publié le
Catégorisé comme textes Étiqueté ,

2 ans

Voilà, ça fait deux ans que je suis au Canada aujourd’hui. Je viens de voir mon médecin, elle n’en revient pas de mes résultats sanguins, ils sont excellents pour quelqu’un qui vit avec le virus depuis 7 ans. {{”Certaines personnes n’ont pas de tels résultats avec un traitement”, a-t-elle ajouté. ”Tu as un virus très… Poursuivre la lecture 2 ans

Enterrés vivants

Tout va bien. En Papouasie, on enterre vivants les malades du sida. ça me rappelle les malades cambodgiens chassés des villages ou attachés à un piquet jusqu’à ce qu’ils meurent de faim. Via Matoo. Enterrés vivants. Enterrés. Vivants.

Publié le
Catégorisé comme blog Étiqueté

Séro-criminel

Mon ami Coco, qui est un happy morning freak assumé m’a envoyé au réveil ce lien vers un article de Libération, Quand la contamination devient crime : «Plus de 36 pays en Europe ont modifié leur législation pour criminaliser la transmission du VIH à un partenaire.» Inquiétant et contre-productif pour les associations et l’Onusida. Ne… Poursuivre la lecture Séro-criminel

Auto-sabotage

Quand la santé, la jeunesse, la vie sont des valeurs dominantes, et que la maladie et la mort sont équivalents au mal absolu, l’auto-sabotage peut fortifier un sujet dans sa dimension d’individu hors la loi, défiant les nouveaux impératifs de bien-être et d’estime de soi, et leur cortège d’hygiénisme moralisateur. Il peut s’agir alors pour… Poursuivre la lecture Auto-sabotage

Publié le
Catégorisé comme blog Étiqueté

20 ans

Arnaud Marty-Lavauzelle est mort du sida après 20 ans de lutte, il disait «même dans la pire des catastrophes, il y a toujours quelques choses à faire» et c’était l’un des premiers pédés publics dont j’ai entendu parler. Je me souviens.

Publié le
Catégorisé comme blog Étiqueté