Catégories
textes

Dimanche 27 janvier, 14h, Denfert-Rochereau

Vous les avez vu défiler dimanche dernier. Tout ce que la France compte de dangereux réacs, opposés à l’ouverture du mariage, mais aussi opposés au familles homoparentales, aux familles monoparentales, au divorce, à la PMA en général. Je pourrais faire des blagues, prendre de la distance, mais je n’ai plus la force d’en rire.

Ils n’ont pas marché pour demander de nouveaux droits. Ils ont marché pour empêcher des gens d’avoir accès à des droits. Ils ont marché pour me dire que mon couple vaut moins que leur couple. Ils ont marché pour la repénalisation de l’homosexualité. Aujourd’hui, ils déclarent que le parlement n’est pas “légitime” pour discuter d’une telle question. Ces gens sont dangereux.

Avec 1 million d’euros de financement de l’Église catholique, ils ont réussi à mobiliser 300.000 de leurs ouailles à Paris, venant de l’ensemble du pays. On a vu défiler le FN, l’UMP, les intégristes de tout genre côte à côte, unis dans la haine. Nous, qui sommes les personnes dont parlent ce projet de loi, n’avons pas la force du lobby millénaire catholique derrière nous. Nous avons juste nos amis, notre famille. Nous avons, j’ai, besoin de vous.

Cherchant à donner des gages aux conservateurs, la majorité a déjà renoncé à inclure un amendement sur la PMA dans son projet deux jours avant la manifestation des antis. Rien n’est encore joué. Nous avons besoin d’envoyer un message fort au gouvernement en manifestant ce dimanche.

Et plus que ça. J’ai besoin de sentir que quand je vous dis que c’est important, si je suis important pour vous, vous êtes là. Ces dernières semaines ont été extrêmement éprouvantes. Autour de nous, les gens sont à bout, fatigués, déprimés d’être assimilés à des zoophiles, des prédateurs sexuels, des pédophiles, tout ça pour vouloir vivre comme les autres couples.

Quinze ans après le pacs, rien ne semble avoir changé. Le vernis d’acceptation a craqué après la simple demande de l’égalité. Ce n’est pas le pays dans laquelle je croyais vivre.

Aujourd’hui, j’ai besoin d’aide.

Si vous êtes homos, c’est le moment de venir marcher pour vos droits et votre dignité; Si vous êtes hétéros, nous avons besoin de sentir que vous êtes avec nous et que vous viendrez marcher pour un société égalitaire.

Dimanche 27/01, 14h, à Denfert-Rochereau.