Catégories
blog

La haine à l’état pur

Alors sachez ceci: de la perspective muette de tous les jeunes de 15 ans pétrifiés et placardisés (après tout moi aussi j’en ai été un), vos motivations pour vous ranger derrière Chick-fil-A ne font aucune différence, absolument aucune. La seule chose qu’ils voient, c’est votre haine à l’état pur.

Que le 1er août 2012 reste dans les mémoires comme une journée d’infamie et de honte nationale. Ce jour-là, dans tout le pays, de jeunes gays en danger ont vu une file interminable et pharisaïque d’Américains s’enrouler encore et encore autour des franchises de Chick-fil-A de tout le territoire. Et dans cette rare agglutination de la majorité morale, ils ont entraperçu la présence vivante et organique d’une force brutale dont le seul objectif est de les tyranniser pour les forcer à emprunter l’une de trois directions tout aussi catastrophiques les unes que les autres: celle de l’imposture du mariage hétérosexuel (et de la duperie d’un(e) conjoint(e) de sexe opposé); la vie refoulée d’un moralisateur hypocrite, ou le chemin de la réclusion sociale virginale.

Etats-Unis: l’affaire Chick-Fil-A a libéré un discours homophobe dangereux, Slate.fr (Traduction).

Un bon résumé et une bonne analyse de l’affaire pour ceux qui n’ont pas suivi. Malheureusement, un abruti à Slate.fr a préféré de faire un bon mot pour le titre en Une —«Mon cul, c’est du poulet»— plutôt que de prendre la mesure de l’horreur politique de la situation. L’URL de l’article elle-même («/etats-unis-homophobie-poulet») semble essayer de nous rappeler que c’est encore faire beaucoup de bruit pour rien que de traiter ce sujet autrement qu’en fait-divers rigolo. Soit exactement le contraire du contenu de l’article. Mais on va encore probablement me dire que je suis parano. Tant pis.