«Casse-toi pôv’ con», une opération de com

D’après le témoignage d’Yves, son vif échange avec Nicolas Sarkozy n’avait rien de spontané : tout était organisé par l’Elysée.

Ce qui devait être une opération de communication destinée à faire passer le Président « bling bling » pour un chef d’Etat plus proche du peuple – et doté d’un solide sens de la répartie – a tourné au fiasco.

« Casse-toi pôv’ con » : le récit de l’homme insulté par Sarkozy, Rue89. Whaaaat ? Abracadabrantesque. Notre petit père du peuple est incapable de retenir son agressivité, même dans le cadre d’une opé que ses équipes ont eux-même organisée. Les cons, ça ose tout, vraiment.

Et l’anecdote qui me fait hurler de rire à chaque fois :

Dans les plans de Martinon, le Président devait jouer une réaction à la Chirac à Bormes-les-Mimosas. Quelqu’un avait approché ce dernier à la sortie de la messe, lui lançant “connard” et Chirac avait répondu : “Enchanté. Moi c’est Jacques Chirac.”

Best. Comeback. Ever.

(Évidemment, meilleur poisson d’avril du jour, hein.)

Vous aimerez aussi...