Paris 15 août

Ma Barbara l’a très bien chantée, cette ville vide et chaude, au cœur de l’été, avec l’amertume et la légstèreté qui siéent si bien aux histoires d’amours.

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.