Crédit et autres contrariétés

Avant de voir ma conseillère bancaire ce matin, je voulais m’acheter un MacBook Air (MBA) en remplacement de mon iPad dont je suis, il faut bien le dire, un peu revenu. L’occasion de voir que même chez une boîte de control queen comme Apple, il peut y avoir des entorses aux règles.

La semaine dernière, je me suis donc rendu à l’Apple Store Opéra. Après avoir admiré la verrière qui semble-t-il avait posé tant de problème lors de la rénovation des lieux, j’ai accroché un des t-shirt bleus préposés à l’accueil. Je lui ai dit que je voulais un MBA et que j’avais les pièces nécessaires pour l’achat à crédit. Je lui demande combien de temps je dois attendre pour avoir la machine, la jeune personne me répond que si j’ai deux pièces d’identités, je peux repartir avec. Surpris, je lui fais répéter et elle confirme. Evidemment, je n’ai qu’une pièce d’identité, je décide d’attendre et je repars chez moi, dépité, mais aussi un peu en colère, parce que réclamer deux pièces d’identité me semble un peu bogus.

Le lendemain, je décide d’aller à l’Apple Store du Louvre, avec toutes les pièces nécessaires, et, après avoir attendu 15 minutes parce que le magasin est blindé, je demande la bouche en fleur si je peux acheter un MBA à crédit et repartir avec. Le vendeur me regarde comme si j’étais fou et me dit qu’évidemment, ce n’est pas possible, il y a un délai de 72h d’approbation du dossier. J’insiste et il va chercher le chef des t-shirts bleus, qui me confirme que ce c’est pas possible. Je lui parle de ma conversation à l’Apple Store Opéra et il me dit : «Aaah, oui, Opéra. Nous sommes au courant de ces pratiques, mais ce sont des pratiques qui ne sont pas autorisées. Ils ne devraient pas faire ça.» Embarrassé, il ne peut pas me dire pourquoi deux Apple Stores ont deux politiques différentes en ce qui concernent le financement d’un achat.

Tandis que le chef caissier nous laisse, le premier vendeur me confie que je ne devrais pas utiliser le crédit proposé par leur partenaire Sofinco : «Le seul paiement possible est un paiement en 12 fois. Votre banque pourra sûrement vous proposer un prêt plus intéressant. Nous n’avons aucun intérêt à vous faire souscrire ce crédit.» Autant dire que je suis reparti sans ordi, ni dépôt de dossier.

Moralité : Allez à l’Apple store du Louvre, l’information y est plus fiable, même s’il est évident que si j’avais eu mes deux pièces sur moi le premier jour, j’aurais acheté le MBA en passant par Sofinco. A la place, j’ai pris un rendez-vous avec ma conseillère bancaire pour un prêt qui va sûrement m’être refusé parce que je suis trop souvent dans le rouge. End of my first world problems.

Vous aimerez aussi...