Catégories
blog

Piège à cons

Lorsque j’ai accouru à l’hémicycle, j’ai constaté que plusieurs députés socialistes restaient groupés derrière la porte de l’hémicycle ou plus exactement derrière le rideau qui sépare le sas d’entrée du bas de l’hémicycle. J’ai évidemment compris qu’il s’agissait d’attendre là la fin de l’intervention de la ministre, pour faire une entrée groupée. Ainsi le groupe UMP se croyant majoritaire, sur la foi du décompte des députés effectivement installés à leur siège, n’allait pas tenter d’ultimes manoeuvres de procédures pour retarder le vote et «rameuter» à leur tour des députés UMP dispersés dans leur bureau…

A notre grande surprise, cette petite précaution de dernière minute a marché. Comme quoi le vote d’un texte tient parfois à un rideau qui se lève ou se baisse au bon moment !

Comment on a piégé Hadopi…