Paradoxe strabourgeois


Un paradoxe de l’institution strasbourgeoise est en effet que ses membres n’ont pas droit au congé de maternité, ni a fortiori de paternité, à la différence des salariés du continent: celles qui viennent d’accoucher sont notées “absentes” si elles ne participent pas aux votes, et ne perçoivent pas l’indemnité journalière normalement due.

“C’est un paradoxe que les lois que nous adoptons ici ne s’appliquent pas aux députées”, souligne la Britannique Catherine Stihler.

— Des bébés au Parlement européen, Libération.fr.

Vous aimerez aussi...