La face sombre de Miyazaki

[SPOILERS, obviously, pour les deux du fond qui n’aurait pas vu Toroto et Chihiro]

Totoro

The story is far from a happy one. According to him, and apparently a popular urban legend in itself, Totoro and his magical friends are in fact Shinigami, that is to say the gods of death, the grim reaper. Pretty cute for a grim reaper, huh?

Tonari No Totoro, Sukekomashi Gaijin.

La mort est présente clairement dans le film, avec le personnage de la mère, mais apparemment, pas seulement. Les événements décrits ont été rapprochés du meurtre réel d’une fillette, le cas Sayama. Et dans le film, les fillettes seraient mortes, puisqu’elles voyagent dans le Chat Bus.

Chihiro

During the Edo period, these public baths became popular for men because of women who started working at these communal baths, washing men and selling sex. These bath houses were called “yuna baro”. The woman were known as 湯女, or “yuna”. This directly translates to “hot water woman”. So basically, they were brothels. Guess what the woman who ran this bath house would be called?

ゆばば。

Yubaba.

Interesting Fact About 千と千尋の神隠し, Cering.

Chihiro se retrouverait donc dans un bordel et je dois dire que ça colle très bien avec le malaise suscité par certaines scènes. Sans oublier le Sans Visage, qui insiste continuellement pour lui donner de l’argent, sans qu’on comprenne bien pourquoi.

La beauté et l’émotion dégagées par les films de Miyazaki ont peut-être empêché la plupart d’appréhender la profondeur de ces œuvres. je ne sais pas si ces théories ont un fond de vérité, je ne parle pas Japonais. Mais je dois avouer que ça se conjugue plutôt bien avec le non-dit et l’horreur qu’on devine parfois dans ces dessins animés. Le sexe et la mort, forces de la nature si chère à l’auteur, ne doivent pas être loin.

[via]

Insular

An Enclave of Brazilians Is Testing Insular Japan :

Immigration is an unpopular and politically delicate topic. But the country’s 317,000 Japanese-Brazilians – whose children are growing up in Japan and, in many cases, coming of age here – effectively make up Japan’s largest immigrant population.