La Chine sur la pente descendante?

What this analysis reveals is that the growth of Chinese power under one-party rule has peaked. The seductive authoritarian state-capitalist development model may have delivered an economic miracle in the post-Tiananmen era, but for all practical purposes this model has lost its magic, if it has not gone totally bankrupt.

Superpower Denied? Why China’s ‘Rise’ May Have Already Peaked, The Diplomat.

According to the report, published on July 31st, more than 16% of China’s rich have already emigrated, or handed in immigration papers for another country, while 44% intend to do so soon. Over 85% are planning to send their children abroad for their education, and one-third own assets overseas.

BoP until you drop, The Economist.

Le Vénérable Professeur Kuing Yamang

Donc, leur système est pervers et il va imploser? Par étouffement et par suffocation?

MDR. Le plus marrant, c’est que si on échange les positions, c’est à peu près avec ce paternalisme teinté de mépris que la France parle de tous les pays du monde.

N’empêche, j’aimerais bien savoir ce qu’ils disent vraiment.

Nu Shu

La Chine redécouvre la langue secrète des femmes. Et plus d’informations sur cette page de forum :

Dans la Chine féodale, les femmes n’avaient pas accès à l’éducation et étaient condamnées à l’isolement social en plus d’avoir les pieds bandés. Mais, dans le comté Jiangyong, des paysannes Yao ont miraculeusement développé une langue écrite appelée Nu Shu, ou écriture femelle, alors que les Yaos n’auraient pas eu d’écriture avant 1949. Le Nu Shu se serait transmis de mère en filles dans des régions rurales coupées du monde. Croyant les femmes inférieures, les hommes ne se sont pas intéressés à ces codes secrets qui sont ainsi restés inconnus pendant des siècles, jusque dans les années 1960. Au cours de la Révolution culturelle, les Gardes Rouges, soupçonnant le Nu Shu d’être utilisé pour des fins d’espionnage, persécutaient les femmes qui l’utilisaient, brûlaient des livres et parfois aussi les femmes elles-mêmes.