dans blog

Ploutocrates

Ce qu’il faut savoir, en gros, c’est que les riches ont eu ce qu’ils voulaient. Wall Street a été renfloué, alors que les employés et les propriétaires d’une maison ne l’ont pas été. Notre soi-disant relance n’a rien fait pour le travailleur lambda, mais les revenus du haut de la pyramide ont augmenté en flèche, avec presque tous les gains entre 2009 et 2012 qui sont revenus au 1 pourcent le plus riche, et presque un tiers allant au 0,01 pourcent le plus riche – c’est-à-dire des gens dont les revenus dépassent les 10 millions de dollars.

Alors pourquoi cette colère ? Pourquoi ces jérémiades ? Et gardons à l’esprit que les affirmations selon lesquelles les riches sont persécutés ne viennent pas de quelques grandes gueules. Elles sont partout, dans tous les éditoriaux et ont tenu, en fait, une place centrale dans la campagne de Romney l’an dernier.

Eh bien j’ai une théorie. Lorsque l’on possède autant d’argent, que cherche-t-on à essayer d’en gagner encore plus ? Vous possédez déjà de multiples grandes maisons, des domestiques, un jet privé. Ce que vous voulez désormais, c’est l’adulation ; vous voulez que le monde s’incline devant votre succès. Et la simple pensée que les gens des médias, au Congrès, et même à la Maison Blanche disent des choses critiques à l’égard des gens comme vous, ça vous rend fou.

Les ploutocrates se sentent persécutés, Paul Krugman, RTBF.be.

Les très bonnes chroniques économiques de Paul Krugman, l’économiste américain a obtenu le « prix Nobel d’économie » 2008, sont disponibles en Français sur le site de la RTBF.