dans blog

Nuances de Blancs

En 2011, les Etats-Unis ont connu plus de naissances de bébés issus des minorités que de bébés « blancs ». Le changement est profond et met à l’épreuve le système éducatif et social américain, avec des répercussions sur la vie politique.

Etats-Unis : le big-bang ethnique, Le Monde.fr.

L’infographie est intéressante en elle-même mais ce qui a accroché mon regard, c’est la définition de Blanc, donné par Le Monde selon l’US Census Bureau : «Un blanc est une personne issue de n’importe quel peuple européen, du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord. Il correspond à toutes les personnes qui répondent « Blanc ».» Selon Wikipédia :

White. A person having origins in any of the original peoples of Europe, the Middle East, or North Africa. It includes people who indicate their race as « White » or report entries such as Irish, German, Scottish, Italian, Near Easterner, Arab, or Polish.

Je redécouvre probablement un peu la roue, mais cette définition m’inspire plusieurs réflexions :

– Je me demande ce que penseraient les Français de cette définition, eux qui semblent avoir tant de problèmes avec les Arabes, les Juifs et tout ce que ce qu’on choisit de ranger dans ces minorités. Je me rends soudainement compte que notre pays laïc classe beaucoup les gens par religion, tout en s’interdisant les statistiques basées sur l’origine ethnique.
– J’ai d’abord pensé à l’Afrique du Nord et aux Arabes, mais est-ce que cette définition a été trouvée par ce que c’est aussi la case que vont cocher les Juifs et/ou les Israéliens?
– Enfin, qu’est-ce que ça nous dit sur les chiffres concernant la population d’origine Arabe aux États-Unis ? Une courte recherche nous indique les premiers chiffres de l’US Census Bureau sur cette question date seulement de 2003 :

Census 2000 measured a U.S. population of 281.4 million, including 1.2 million who reported an Arab ancestry. Arabs were 1 of 33 ancestry groups with populations over 1 million. This is the first report the U.S. Census Bureau has produced on the population of Arab ancestry. In 1997, the Office of Management and Budget revised the federal standard for the classification of race and ethnicity, noting the lack of consensus about the definition of an Arab ethnic category and suggesting that further research be done in order to improve data on this popula- tion group.

— The Arab Population: 2000 (.pdf, 470Ko), US Census Bureau.

Pas de chiffres, c’est souvent pas de compréhension et donc des idées reçues qui s’ancrent dans l’imaginaire collectif. Comme en France, tiens.